vendredi 6 décembre 2013

Esprit d'hiver - Laura Kasischke

Couverture Esprit d'hiver

"Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusqu'à chez eux"


Description : 

Titre : Esprit d'hiver
Auteur : Laura Kasischke
Éditeur : Editions Christian Bourgois, je tiens à remercier Price Minister et les éditions Christian Bourgois pour l'envoi de ce livre dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2013

Résumé de l'éditeur : 

Réveillée tard le matin de Noël. Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant...

Mon avis :

Ce livre fut pour moi une déception. Ayant vu beaucoup de critiques positives sur ce roman, j'en attendais peut-être trop. 
Tout d'abord, vis à vis de la forme, de la mise en page, j'ai eu un peu de difficulté avec l'absence totale de chapitre. J'avais l'impression de ne pas pouvoir m'arrêter, respirer, avant de poursuivre ma lecture. Ceci étant dit, cela colle parfaitement à l'ambiance très tendue de l'histoire.
Vis à vis de l'histoire en elle même, je lui ai trouvé beaucoup de longueurs. Je m'explique, à chaque fois que l'histoire allait (enfin) avancer, l'auteur nous emmenait dans le passé, au moment de l'adoption de Tatiana, soit 13 ans en arrière, à l'orphelinat Pokrovka n°2 en Sibérie. J'ai trouvé ces passages sur l'explication des conditions des enfants dans l'orphelinat ainsi que sur les difficultés liées à l'adoption, trop longues et surtout trop répétitives.
Cependant, la fin est vraiment intéressante, et je n'ai pas pu faire de pause lors de ma lecture des 60 dernières pages du livre, tellement l'histoire était prenante. Mais j'ai eu l'impression que le roman se dénouait un peu trop vite, même si l'on comprend l'utilité de certaines des longueurs 
 que j'ai énoncées plus haut.
Un regret à la fin de cette lecture : certaines de mes questions restent encore en suspend, et la fin en pose de nouvelles.
Avis donc très mitigé sur cette lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une réaction ? Une critique ? Allez-y, c'est à vous de vous exprimer.